Le peuple du blues de LeRoi Jones

Citations

« Assurément, le troupeau des prisonniers africains n’a pas entonné « Saint James Infirmary » en débarquant »

« On considère généralement le jazz comme étant né au début du siècle, mais les musiques dont il est dérivé sont beaucoup plus anciennes. Tout le jazz authentique descend du blues dont il est impossible de savoir exactement l’âge (il n’est assurément pas antérieur à la présence des Africains aux États-Unis) et qui est une musique américaine indigène, une création du Noir dans ce pays. »

« Il n’aurait pas pu y avoir de blues si les captifs africains ne s’étaient pas transformés en captifs américaines. »

« Le blues a été immédiatement précédé par la chanson de travail des Afro-Américains et des Noirs américains, qui est musicalement d’origine ouest-africaine, comme la musique religieuse noire. La chanson de travail afro-américaine était le type de chanson qui pouvait le plus facilement naître sous le régime de l’esclavage. Mais les Africains n’étant pas chrétiens, leur musique religieuse a dû subir un transfert de références distinct et total et s’est développé plus tardivement. »

« Une musique a servi de lien entre la musique purement africaine et celle qui s’est développée une fois l’esclave africain mis en contact, peu ou prou, avec la société euro-américaine ; une musique qui, tout en contenant beaucoup d’africanismes, était pourtant étrangère à l’Afrique. Ce fut celle de la seconde génération d’esclaves : ses chansons de travail. Dans ces champs américains, l’esclave africain avait chanté des mélopées et des litanies africaines ; ses fils et ses filles, puis leurs enfants commencèrent à prendre l’Amérique comme élément de référence. »

« La chanson de travail a pris en Amérique un caractère particulier pour plusieurs raisons. D’abord, bien qu’il fût courant en Afrique occidentale de chanter en travaillant, il est manifestement très différent de cultiver son propre champ dans un son propre pays et de faire un travail forcé dans un pays étranger. Et tandis que la pression physique nécessaire pour inspirer une chanson de travail subsistait, les circonstances de ce travail avaient complètement changé. « 

« Ainsi la chanson de travail, quand elle se mit à prendre forme, dut renoncer d’emblée à toute allusion rituelle africaine et trouver des références culturelles dans le Nouveau Monde : mutation difficile dans le cadre des chansons en langue africaine. Aux travaux divers qui les avaient inspirées succédait brusquement un labeur uniforme : la culture des terres de l’homme blanc. Les chansons de pêcheurs ou de tisseurs, les chansons de chasse n’avaient plus de raison d’être. Mais les changements ne furent pas immédiats. »

« D’où la différence fondamentale entre les premiers esclaves et leurs descendants. Au travail, l’esclave africain continua de psalmodier ses mélopées natales, de chanter ses chansons natales, encore qu’elles fussent interdites. »

« Il est impossible de déterminer exactement combien de temps il a fallu pour qu’on commence à trouver dans les chansons de travail africaines des références extra-africaines. »

« Les écrivains que l’on a nommés de la « Beat generation » (avec d’habitude beaucoup d’amertume et d’imprécision) ont proclamé hautement leur attachement au jazz. Les héros de Jack Kerouac parlent tout le temps de musiciens de jazz, et Kerouac a placé en tête de son livre de poésie Mexico City Blues la note suivante : « Je veux être considéré comme un musicien de jazz qui souffle un long blues dans une jam-session d’un dimanche après-midi. Je prends 242 chorus ; mes idées varient et parfois roulent d’un chorus à l’autre ou du milieu d’un chorus au milieu de l’autre. » Le poète Allen Ginsberg a déclaré avec une certaine candeur qu’on trouve chez Kerouac une authentique « prosodie bop ». « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s