SKAGBOYS D’IRVINE WELSH – 2016

Musique
the-talks-ft-irvine-welsh-swipelife

dIrvine Welsh, auteur américain (Skagboys, Trainspotting, Trainspotting 2 (Porno)…)

STYLES : rock, rockabilly, pop, jazz, music-hall, rhythm and blues, northern soul, soul, new wave, punk, hip-hop, acid rock, rock psychédélique, glam rock, gospel, post-punk, disco, soul, R&B, reggae, musique électronique

Pour les citations de l’oeuvre c’est ICI.

« Le rhyming slang (« argot rimé ») est un argot britannique (d’origine cockney) consistant à substituer un mot par un autre mot rimant avec le terme original : par exemple, « Lou Reed« , le chanteur, utilisé à la place de « speed » (amphétamines). »

« Je suis pas super fan de vodka sans rien, et je veux rester sobre pour mieux apprécier le moment où on dansera, et la montée de Lou Reed. »

« On a tous les deux des emmerdes pas possibles et cette foule est en train dme taper sur les nerfs. Mark a le cerveau un peu retourné à cause de la skag et du Lou Reed. »

 » – Ouais… on a tout le temps, j’avais trop envie, explique-t-il en me tendant la pipe et en tapotant son doigt dans le Lou Reed. »

LOU REED

Walk on the Wild Side

 

« J’ai envie dleur dire que les vers de terre ont fini de récurer ce qui restait de Presley et de Lennon, qu’il est temps de passer à autre chose, mais bon, ya toujours une chouette ambiance dans le cas »

Quelqu’un a mis une cassette dans une chaîne toute pourrie, on entend une chanson de John Lennon, mais jsuis en train de me repasser celle de Grandmaster Flash dans ma tête… »

ELVIS PRESLEY

Jailhouse rock

JOHN LENNON

Jealous guy

 

« La radio à fond, Dave Mitch, Les, ce petit con de Bobby et votre serviteur chantons de concert avec Nik Kershaw, à pleins poumons : – WOO-DINT IT BE GOOOOD TO BE IN YOUR SHOES, EE-VIN IF IT WAS FOR JUST ONE DAHY… »

NIK KERSHAW

Wouldn’t It Be Good

 

« On apprécie tous la tactique, tout en remballant notre matos. Les chante, à la Sinatra : – … to walk away from some-one who, means ev-ray-thing in life to you… »

 » Melanie éclate d’un rire chevalin et laisse tomber une lourde louche de purée dans l’assiette de Mitch. – C’est ce qu’on dit à propos des maigres. Rien que des os et de la bite, lance Les. – Frank Sinatra pesait soixante kilos, mais à croire Ava Gardner, « Rien que sa queue en faisait quarante-cinq »

FRANK SINATRA

Let Me Try Again

« Eh ben va te faire niquer, tête-de-schnek, j’ai fait mes heures, je mcasse. – Pas possible, jlui dis tristement, avant de sortir les dents, d’écarquiller les yeux et d’imiter George Formby pour chanter : – Ah ave ter be in luv-er-lee lit-tle Lan-ca-sheer… »

GEORGE FORMBY

The Emperor Of Lancashire

« J’ai fait une cassette, et Otis Blackwell est en train de chanter son It’s All Over Me. La northern soul, ça reste quand même un truc inégalable »

OTIS BLACKWELL

It’s All Over Me

 

« – OK, mais juste à une station-service, répond Tommy, en passant une main dans cette saloperie à la Rod Stewart qu’il a sur la tête. »

JEFF BECK, ROD STEWART

People Get Ready

 

« J’aime la northern, mais certaines soirées perdraient rien à attirer un peu plus de nanas. Soudain j’entends l’intro piano aigrelet du (It’s Against) The Laws of Love des Volcanoes et jfile direct sur la piste, dos foutu ou pas. »

THE VOLCANOES

(It’s Against) The Laws of Love

 

« Jsuis à deux doigts d’arriver à la hauteur de Nicksy pour lui dire salut, mais Skiing in the Snow retentit, et jvide direct la piste de danse parce que c’est la version des Wigan’s Ovation, et pas l’original des Invitations. Keezbo, ce gros con de branleur de Jambo dénué de goût, fait son entrée, et commence à mettre le feu. »

WIGAN’S OVATION

Skiing in the Snow

THE INVITATIONS

Skiing in the Snow

 

« – Tu m’étonnes, et pas qu’à moitié. Un enfoiré m’a niqué le Fleetwood Mac [groupe britannique : rhyming slang : back (« dos »). J’en bave encore, là. »

FLEETWOOD MAC

Get your Own Way

 

« On passe tous les deux sur la piste pour danser un peu, juste au moment où débute What Shall I Do de Frankie and the Classicals. »

« Jlui fais la sérénade en récitant le break parlé de la chanson : – « Hé, baby, quoi de neuf ? Rien ? Ah, c’est vraiment dommage. Hé, je suis juste venu voir comment ça allait, si yavait du neuf. Allez, tu vaux quand même mieux que ça, han… »

FRANKIE AND THE CLASSICALS

What Shall I Do

 

« La soirée se clôt dans l’euphorie la plus totale : le DJ passe le titre qu’ils diffusaient au plus fort des soirées du Wigan Casino, I’m On My Way, de Dean Parrish« 

DEAN PARRISH

I’m On My Way

 

« Et donc on s’entasse dans les caisses : jmonte dans celle de Nicksy, une boîte à sardines rouillée pleine de vieux journaux, d’emballages de bouffe à emporter et de canettes de bière vides, jm’assois sur la banquette arrière avec Roberta et une autre nana, pas Angie, et j’ai vraiment aucune hâte d’arriver à destination parce que Nicksy vient dmettre une bonne cassette de northern, et qu’les Tomangoes sont en train de tout donner sur I Really Love You« 

THE TOMANGOES

I Really Love You

 

 » – Nickel, que jfais, ravi mais sans trop le montrer, en envoyant à Keezbo un acquiescement, alors que des dou-dou-dou-dou-dou annoncent le début du grand classique des InvitationsWhat’s Wrong With Me Baby ?« 

THE INVITATIONS

What’s Wrong With Me Baby ?

 

« Mais jreste jamais longtemps de mauvaise humeur sous speed, et mvoilà déjà en train de disserter sur le génie de l’album Sons and Fascination des Minds, qui est bien meilleur que New Gold Dream« 

« Ah ! Ma parole, elle a vraiment l’air brisée, pendant que Simon et moi on s’emballe, et que Mark la saoule d’abord avec l’album New Gold Dream des Simple Minds, puis avec son projet imaginaire de groupe de rock industriel auquel il ajoute dnouveaux éléments en passant. »

« Embrassons-nous sous le gui, la la la… Franco et moi en primaire, en train de chanter cette chanson avec tous les autres petits garçons et toutes les petites filles. Les petites filles qui font les coquettes, les petits garçons qui rougissent. Mdemande s’il se souvient dça. What’s your name, what’s your nation, les Simple Minds… »

THE SIMPLE MINDS – Son and Fascination album extraits

In Trance As Mission

Sweat in Bullet

70 Cities As Love Brings the Fall

New Gold Dream album extraits

Someone, Somewhere in Summertime

Big Sleep

Glittering Prize

Don’t You (Forget about Me)

 

 » – Ah, ces nuits d’été à Granton, those summer nights, ah well-a, well-a, well-a, tell me more… commence à chanter Les sur l’air de Grease« 

JOHN TRAVOLTA & OLIVIA NEWTON

Summer Nights – Grease

 

 » – Monsieur Mark, Monsieur Frank, Monsieur Tommy, Monsieur Danny, qu’est-ce que vous pensez de celle-ci : Leo Sayer versus Gilbert O’Sullivan ? (…)
– Bien trouvé (…)
– 
Gilbert O’Sullivan a écrit ce putain dmorceau dpédophile, où il raconte qu’il stape une gamine (…)
– Euh, ouais, ça s’appelait Claire (…)
– Mais à votre avis, les gars, reprend Keezbo, – Leo Sayer ou Gilbert O’Sullivan ?
– S’il faut vraiment choisir, jdirais plutôt Sayer, spécule Renton. – Tous les deux sont des petits mecs tout fins, mais Sayer sait danser, c’qui veut dire qu’il a un bon jeu de jambes, alors qu’O’Sullivan passe son temps assis à son piano. »

LEO SAYER

When I Need You

GILBERT O’SULLIVAN

Claire

 

« Renton fond alors sur le juke-box et sélectionne le Too Shy de Kajagoogoo. »

KAJAGOOGOO

Too Shy

 

« Keezbo a de nouveau enlevé ses lunettes, et est en train de les essuyer avec son T-shirt Combat Rock des Clash« 

« C’que jveux dire c’est, prends Topper Headon, tiens. Il tire sur son T-shirt Clash City Rockers super moulant. »

THE CLASH – Combat Rock album, extraits

Should I Stay or Should I Go

Rock the Casbah

THE CLASH

Clash City Rockers

 

 » – Ca sent pas bon, tout ça, songe Tommy à voix haute, alors que le nouveau choix musical de Renton, White Lines de Grandmaster Flash et Melle Mel, fait vibrer le juke-box. »

GRANDMASTER FLASH

White Lines

 

« – M’a l’air excellent, ton putain dplan. Ca fait des années qu’j’ai envie d’essayer cette saloperie. Il se met à chanter la chanson culte du Velvet Underground, la pointe plantée dans ma veine, tout ça… »

THE VELVET UNDERGROUND

Heroin

 

« Ya encore du lino par terre, mais recouvert d’un tapis usé jusqu’à la trame. Au mur, au-dessus de la cheminée, ya un super poster de Siouxsie Sioux, seins nus. »

SIOUXSIE SIOUX AND THE BANSHEES 

Happy House

 

« Swanney met un album des Doors. Jamais aimé ce groupe à la con jusqu’ici, mais là, j’ai l’impression dcapter. Mais c’qui m’plaît surtout, c’est lcours paresseux dces délicieuses paroles, sages et idiotes, les poses et les réparties, et lpied que jprends sous les chauds rayons de Riders on the Storm, bien après la fin de la chanson, en m’prélassant sur lmorceau de la face A qu’il vient dremettre. »

« Mais le mieux, c’est que jreconnais des gens. Goagsie de Leith est là, Raymie aussi (un faire-valoir de Swanney) : tus les deux se portent garants pour moi, et Forrester sdétend un peu. Je suis surpris de voir LA Woman (comme l’appelle Spud), Alison Lozinska, qui était dans la même école que moi, et qui le temps d’une brève faute de goût de sa part, était sortie avec mon frangin Billy. »

 » – Tsais, Mark… Ali parvient à soulever ses traits en un lourd sourire… – ce serait cool d’avoir une vraie conversation tous les deux… genre, sans être défoncés…
– On en a eu une… ya des siècles. Zeppelin versus les Doors… au Windsor. Trappelles ?
– À fond… mais j’étais sous champi…
– Ouais… jdevais être sous acide… »

« Jsais qula skag a mauvaise presse, mais moi jtrouve que c’est excellent. C’est facile dcritiquer quelque chose qu’on connaît pas, mais dans la vie, faut tout essayer, tsais ? Imagine un peu la merde que ça serait pour tout lmonde si Jim Morrison avait jamais pris d’acide. Il serait jamais « passé de l’autre côté », tsais, « break on through to the other side« , et toutes ces super chansons seraient toute merdiques. »

THE DOORS

LA Woman

THE DOORS

Riders on the Storm

LED ZEPPELIN

Stairway to Heaven

Break on Through to the Other Side

 

« Qu’ils se chient dessus, putain de connards. Auraient dû déféquer avant dsortir, bordel de merde.
Sky rockets in flight… ouh ah ! »

STARLAND VOCAL BAND

Afternoon Delight

 

« Des posters ornent les murs, qui autrement seraient complètement nus. Y’en a un chouette de Led Zeppelin, avec les quatre symboles, et un autre super beau, énormesque, du Setting Sons [album] de Jam, mais pour le reste, rien que des posters de groupes pourris qui valent pas la peine d’être cités, même en passant. »

LED ZEPPELIN

Whole Lotta Love

THE JAM, SETTING SONS ALBUM EXTRAITS

Girl on the Phone

Thick as Thieves

Burning Sky

 

« On chantait cette vieille chanson sur Istanbul et Constantinople en prenant des parodies d’accents américains, dans ces trains qui nous faisaient traverser l’Europe.
Why did Constantinople get the works ?
Ain’t nobody’s business but them Turks. »

THE FOUR LADS

Istanbul (Not Constantinople)

 

« Notre joyeuse mélancolie résonnait dans les compartiments des trains qui traversant l’Europe, nous ramenaient à Londres en chansons. Istanbul and Constantinople, The Northern Lights of Old Aberdeen, I Belong to Glasgow (interprété avec une fougue étonnamment spontannée et pas qu’un peu de sentiment par Joanne, qui nous expliquait qu’il existait pas dchanson sur Paisley). J’aurais bien aimé qu’y’en ait une sur Leith, même sur Edinburgh ç’aurait été bien. Mais lmeilleur, ça a été la joyeuse version de Fiona de Blaydon Races. »

THE NORTHERN LIGHTS OF OLD ABERDEEN

I BELONG TO GLASGOW

THE BLAYDON RACES

 

« J’ai la cassette de The Fall dans la poche, un mix de mes morceaux préférés des albums Slates, Hex Enduction Hour et Room to Live, et ouais, j’avais prévu dla lui filer. »

THE FALL SLATES ALBUM EXTRAITS

Middle Mass

Leave The Capitol

THE FALL HEX ENDUCTION HOUR ALBUM EXTRAITS

The Classical

And This Day

THE FALL ROOM TO LIVE ALBUM EXTRAITS

Joker Hysterical Face

Papal Visit

 

« Hazel et moi on s’connaît depuis l’école. Depuis nos 13, 14 ans. On écoutait de la musique ensemble : les Velvet, Bowie, T. Rex, Roxy Music, Iggy et les Stooges, les Sex Pistols, les Clash, les Stranglers, Jam, Echo & the Bunnymen, Joy Division, Gang of Four, Simple Minds, Marvin Gaye, Sister Sledge, Wire, Virgin Prunes, Smokey Robinson, Aretha Franklin, Dusty Springfield et pas les Beatles, ni les Stones, ni Slade, ni Springsteen, U2, OMD, A Flock of Seagulls ou Hall & Oates. »

DAVID BOWIE

Space Oddity

T. REX

Cosmic Dancer

ROXY MUSIC

Avalon

IGGY POP

The Passenger

THE STOOGES

I Wanna Be Your Dog

SEX PISTOLS

God Save The Queen

THE CLASH

The Magnificent Seven

THE STRANGLERS

Golden Brown

ECHO AND THE BUNNYMEN

The Killing Moon

JOY DIVISION

Disorder

GANG OF FOUR

Damaged Goods

MARVIN GAYE

Sexual Healing

SISTER SLEDGE

Lost in Music

WIRE

Short Elevated Period

VIRGIN PRUNES

Caucasian Walk

SMOKEY ROBINSON

Being with You

ARETHA FRANKLIN

Respect

DUSTY SPRINGFIELD

Son of a Preacher Man

THE BEATLES

Don’t Let Me Down

THE ROLLING STONES

Heaven

SLADE

Far Far Away

BRUCE SPRINGSTEEN

Streets Of Philadelphia 

U2

With or Without You

OMD

Electricity

A FLOCK OF SEAGULLS

I Ran

HALL & OATES

I Can’t Go For That (No Can Do)

 

« Et puis une fois, jlui faisais écouter un album des StranglersBlack and White, et on a commencé à speloter. »

THE STRANGLERS BLACK AND WHITE ALBUM EXTRAITS

Tank

Enough Time

 

« Hazel connaît ce refrain par coeur, et stourne vers moi. – Jt’ai copié cet album des Joy Division, le live.
– Still ?
– 
Ouais.
– Barry, merci. Il paraît qu’ya une super version de Sister Ray, jfais avec un grand sourire de gratitude. J’ai réussi à choper cet album après sa sortie, mais jvais pas le lui dire. »

« Ils pulsent [ses boutons] sous ma peau comme une ligne de basse de Peter Hook, et me font mal à chaque fois que je bouge le visage. »

JOY DIVISION STILL ALBUM EXTRAITS

Sister Ray

Exercise One

 

« Comment on fait ? L’amour est censé nous donner toutes les réponses, nous donner absolument tout. All you need is love, tout ce qu’il te faut, c’est de l’amour. Mais en vrai c’est dla connerie : j’ai besoin de quelque chose, mais c’est pas dl’amour. »

« Le superviseur, un homme à lunettes petit et maigre d’une trentaine d’années, arborant une coupe à la Beatles, resplendissant dans sa chemise crème, est en train d’expliquer à la douzaine de nouvelles recrues qu’il en va de leur responsabilité de laver la tenue de travail qui vient de leur être remise, et de s’assurer que le haut de l’uniforme soit toujours propre. »

« Direct quand j’ai su jl’ai surnommé Eleanor Baxter… all the lonely people, tsais, « tous ces gens seuls » comme dans la chanson des Beatles. »

THE BEATLES

All You Need Is Love (introuvable)

Eleanor Rigby

 

« Rester tranquille et profiter de la came m’aurait suffi (incroyable comment avec la skag même la pire des merdes devient écoutable, comme la cassette des Grateful Dead de Don), mais il voulait absolument mfaire la conversation, même après s’être shooté. »

THE GRATEFUL DEAD

Truckin

 

« J’en suis venu à détester la musique de Bob Marley : j’avais adoré, pendant ma période punk à Londres, mais jdétestais la façon dont les étudiants blancs et bourgeois sl’appropriaient, sans la moindre honte. (…) En clair, ils chantaient un truc sur le fait dvivre dans une cité de Kingston, en Jamaïque. Jleur ai envoyé un regard brutal, et ils l’ont fermée, soudain dégrisés et coupables. »

BOB MARLEY

Waiting in Vain

 

« Ça me fait penser à ma mère, à la maison, sans nichons, tous les deux enlevés à la pointe du scalpel par un chirurgien. Androgyne et squelettique : ma parole, on dirait Bowie sur la pochette de David Live. »

71npt-uihel-_sl1429_

DAVID BOWIE DAVID LIVE ALBUM EXTRAITS

Rebel Rebel

Moonage Daydream

Suffragette City

What in the World (autre album)

 » – Bah ouais bien sûr, que jréponds sèchement, parce que c’est comme ça qu’on commence à surnommer le sida. Hunky-dory, qui veut dire « super bien », ça rime avec cowie, le dass, avec David Bowie, qui a un album qui s’appelle Hunky Dory, tu vois ? »

HUNKY DORY ALBUM EXTRAITS

Life on Mars

 

« Mark se met à déblatérer aux filles le genre dconneries qu’il a l’habitude dsortir. – Avec des amis de Londres, je suis sur un projet d’art rock industriel, qu’il invente en direct en me décrochant un ptit clin d’oeil. – C’est un peu à mi-chemin entre Einstürzende Neubauten et le tout début des Meteors, plus In Heaven que Wreckin’ Crew, mais avec un rythme disco en 4/4 et une grosse influence ska, plus une chanteuse à la Marianne Faithfull. Essayez d’imaginer un Kraftwerk dont les membres auraient énormément baisé durant leur adolescence, auraient traîné dans les chaînes de pubs des brasseurs d’Écosse et de Newcastle, à écouter du Labi Siffre et du Ken Boothe sur le jukebox en rêvant d’un boulot bien payé à l’usine Volkswagen d’Hanovre.
– Ça a l’air cool ! fait la blonde-probablement-Lynsey. C’est quoi le nom du groupe ?
– Fortifiction.
Hamish, un peu maladroitement, change soudain dsujet pour revenir à ses poèmes « influencés par BaudelaireRimbaud et Verlaine« , et une des deux filles dit un truc à propos dMarquee Moon. »

EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN

Kollaps

THE METEORS IN HEAVEN ALBUM EXTRAITS

Shout so Loud

Rockabilly Psychosis

WRECKIN CREW ALBUM EXTRAITS

Insane

I’m Not Mad/ Get Off My Cloud

MARIANNE FAITHFULL

The Ballad Of Lucy Jordan

KRAFTWERK

The Robot

LABI SIFFRE

Doctor Doctor

KEN BOOTHE

Set me Free

TELEVISION MARQUEE MOON ALBUM EXTRAITS

See No Evil

Torn Curtain

 

« Il me plante son regard triste dans les yeux, en me disant qu’il s’est fourré tout seul dans un vrai cauchemar. – C’est la merde, qu’il se plaint par-dessus les vocalises de Prince qui invite tout le monde à péter un plomb. »

PRINCE

Let’s Go Crazy

 

 » – Je me demande, dit-il en serrant ma main encore plus fort, les yeux embués, lui aussi. Puis il dresse l’oreille, l’air dégoûté, au moment où You’re the Best Thing de Style Council débute. »

STYLE COUNCIL

You’re the Best Thing

 

« Il s’empresse alors de quitter le lit et de se rhabiller, glissant une cassette de Meddle des Pink Floyd dans son walkman. La musique est un peu plus lente que d’habitude, parce que les piles commencent à faiblir. »

 » – Nan… lâche-moi… LÂCHE-MOI ! hurle Maria en tentant de le repousser à la faible force de ses bras filiformes, tandis que de l’autre côté de la porte, Sick Boy se recroqueville sur lui-même, détourne les yeux, et monte le son de son walkman en fin de vie, sur Echoes, ce morceau épique de Pink Floyd. »

PINK FLOYD MEDDLE ALBUM EXTRAITS

One of These Days

Echoes

 

« Je me souviens qu’il lui chantait parfois cette chanson, Wake Up Little Susie, principalement quand il lui servait le petit-déjeuner au lit, le dimanche. »

EVERLY BROTHERS

Wake Up Little Susie

 

« J’écarte les cheveux de Lucinda et lui murmure à l’oreille les paroles de cette chanson, Puppet on a string : – I wonder if one day that you’ll say that you care… »

« Tu sais ce qu’on dit : l’amour, c’est aussi grisant qu’un manège de fête foraine… »

SANDIE SHAW

Puppet on a String

 

« Either up your nose or through your vein,
With nothing to gain except killing your brain »

« Alors que les Duran Duran jouaient The Reflex, et qu’elle parlait de la discorde entre leur père et leur frère, Alison se rendit compte que l’attention de Mhairi diminuait à chaque seconde qui passait. »

DURAN DURAN

White Line

 

 » – C’que j’en sais… jgémis, mais apparemment, la fête est toujours pas finie. J’entends Cum On Feel the Noize de Slade, et jme dis que Begbie doit être encore en train dmonopoliser les platines. »

SLADE

Cum On Feel the Noize

 

« Ça doit vraiment être un putain dcauchemar d’être une nana. Jvais jusqu’au jukebox et jmets Lido Shuffle de Boz Scaggs, en pensant « Baws Skagged », skagué jusqu’aux couilles, mon nouveau surnom à l’usage exclusif de moi-même, et que jgarderai pour moi. »

LIDO SHUFFLE

Boz Scaggs

 

 » Je vais dans ma chambre avec mon manteau dans les bras. Je m’assois, la tête dans les mains, j’essaye de réfléchir, putain. Pas possible avec le bordel qu’ils sont en train de foutre. C’est l’album des Pogues. Je me lève pour leur demander de baisser le son. »
– Mais c’est Red Roses for Me, Nicksy, jl’ai mis pour cette chanson, Sea Shanty, parce qu’on va devenir des loups de mer ! dit Mark en épluchant mes 45 tours de northern soul pour la énième fois. »

THE POGUES

Sea Shanty

 

« Il fait demi-tour pour appeler Londres. Une voix très lointaine lui répond, tandis qu’il rajoute des pièces. – Hello, Hello, it’s good to be back…
C’est Renton qui chante. Du Gary Glitter. Il a l’air complètement défoncé. – Mark. »

GARY GLITTER

Hello ! Hello ! I’m back Again

 

« Jsuis jaloux, t’imagines pas comment mec, vert comme Jimmy O’Rourke dans un champ de roux. »

SONIC YOUTH

Goo

 

« Jveux dire, t’imagines ce gars en studio avec Frank Zappa et les Mothers of Invention, tout lmonde est en train dbien délirer, et lui i stourne pi i fait, « Ils m’ont filé les clefs de cet appart’ à Wester Hailes. » Jveux dire, qu’est-ce que les mecs vont répondre à ça ? « Barry, mon gars, prends un peu d’acide. »

MOTHERS OF INVENTION

The Air

 

« J’aurais jamais cru qu’on pouvait faire autant dchoses avec ses doigts, et pour ce qui est dcette putain dlangue, j’ai plus rien à envier au mec de Kiss ou à ce gros tas de Bad Manners qui ressemble à Keezbo… »

KISS

I Was Made For Loving You

Lip Up Fatty

 

« J’ai aussi une super photo dl’église de St Stephen’s Street, sur le côté de laquelle Tommy avait bombé « IGGY IS GOD« , et un montage de photos périodes punk ado et soul boy, chaque coupe de cheveux plus embarrassante que la précédente. »

« La seule puissance supérieure à laquelle j’accepterais de msoumettre ce serait Paddy Stanton ou Iggy Pop. »

« Ce serait vraiment cool d’avoir cet air sec et félin à la Iggy Pop : musclé et ciselé, tout en étant mince et souple. »

 » – Sa schnek, ça doit être le Grand Canyon à l’heure qu’il est. La chanson d’Iggy Pop, Rich Bitch, sur l’album Metallic KO, c’est sur elle qu’il l’a écrite. Tu trappelles quand il dit que la chatte de la nana est tellement grande qu’on pourrait entrer dedans au volant d’un camion ? »

IGGY POP

Lust For Life

Rich Bitch

 

« N’empêche que Sick Boy est bel et bien un enfoiré, et qu’ça a pas dû arranger les choses. – Sweet sixteen, ain’t that peachy keen, qu’il chantonne en souriant, les paroles de Geldof, une caresse de sa paume traîtresse arrachant à la gamine un sourire ambigu. »

BOOMTOWN RATS

I Don’t Like Mondays

 

« On srend soudain compte qu’on est pile en face du commissariat de Leith : on trace direct, et on attrape le 16 pour retourner à Tollcross. Johnny est absent, mais par chance Raymie nous ouvre. – Come and buy my toys, qu’il soupire en imitant Bowie, période Tony Newley, avant dfermer l’oeil pour lorgner Matty. »

BOWIE

Come and Buy My Toys

ANTHONY NEWLEY

What Kind of Fool Am I ?

 

« Pas super enthousiastes, on a une discussion Captain Beefheart sur les mérites comparés de Clear Spot (moi : un disque barry), et de Trout Mask Replica (lui : un album de merde). »

CAPTAIN BEEFHEART CLEAR SPOT ALBUM EXTRAITS

Low Yo Yo Stuff

Golden Birdies

TROUT MASK REPLICA ALBUM EXTRAITS

Frownland

Veteran’s Day Poppy

 

« On nous a permis dfaire nos propres compiles sur cassettes, et de les écouter dans la salle de jeu. Swanney, qu’on retrouve assis tout seul après sa sortie de scène, a ramené une 90 minutes avec Heroin du VelvetCocaine de CalptonComfortably Numb de Pink Floyd, Sister Morphine des StonesThe Needle and the Damage Done de Neil Young, et d’autres chansons qui déchirent. Sur la face B, il y a Suicide is Painless (le thème de MASH), Seasons in the sun de Terry Jacks, Ode to Billie Joe de Bobby Gentry, Honey de Bobby Goldsboro, et The End des Doors, entre autres. Skinny-Specky [celle qui dirige le rehab] la confisque immédiatement, sous prétexte que c’est « plus que déplacé ».

ERIC CALPTON

Cocaine

PINK FLOYD

Comfortably Numb

THE ROLLING STONES

Sister Morphine

NEIL YOUNG

The Needle and the Damage Done

MASH THEME

Suicide is Painless

TERRY JACKS

Seasons in the Sun

BOBBIE GENTRY

Ode to Billie Joe

BOBBY GOLDSBORO

Honey

THE DOORS

The End

 

« J’ai reçu du courrier ! C’est une compile cassette d’Hazel. (Entre autres, des groupes tels que Psychedelic Furs, Magazine, Siouxsie, Gang of Four – Hazel a toujours eu des goûts musicaux très sûrs.) (…) Dans ma chambre, alors que Bowie chante son Always Crashing in the Same Car, je lis la lettre »

PSYCHEDELIC FURS

Heaven

MAGAZINE

Shot by Both Sides

DAVIE BOWIE

Always Crashing in the Same Car

 

« De retour dans ma chambre, je me passe l’album Kill City d’Iggy Pop et James Williamson sur mon lecteur cassette tout pourri en mettant le casque. Je suis principalement obsédé par la chanson Johanna qui me rappelle Joanne Dunsmuir.
Encore un peu et je m’arrachais le gland en me masturbant. »

IGGY POP & JAMES WILLIAMSON

Johanna

 

« Je me souviens de ce superbe morceau de John Cooper Clarke, Beasley Street, et les paroles : « Hot beneath the collar, an inspector calls… », « Fulminant de rage, un inspecteur hurle ».

JOHN COOPER CLARKE

Beasly Street

 

« Elle retire sa petite culotte et jsens comme une odeur bizarre, super forte, mais jdis rien. On dirait qu’elle est vraiment accro à la skag, et qu’elle slaisse un peu aller niveau hygiène personnelle, tsais ? Moi j’étais pareil avant la réhab. Mais dfil en aiguille ça mfait penser à Janis Joplin et Billie Holiday, genre elles aussi elles fouettaient ou bien, tsais ? »

JANIS JOPLIN

Summertime

BILLIE HOLIDAY

Strange Fruit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s